Vous êtes ici

À vous les nounous n° 1

Edito

Je suis très heureuse de vous adresser la première lettre d’information dédiée aux Assistantes Maternelles de Voreppe. A vous les nounous est le trait d’union entre vous, les familles et la commune de Voreppe. Vecteur de communication, cete lettre a aussi vocation à tisser du lien entre les acteurs de la petite enfance. C’est enfin un outil de valorisation des métiers des professionnels de l’accueil de jeunes enfants.

Cette lettre paraîtra à raison de 2 ou 3 fois par an.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir à la lire que nous en avons eu à la concevoir.
Très cordialement

Monique Deveaux
Conseillère municipale déléguée au Relais Assistantes Maternelles


La formation  continue des asssistant(e)es maternel(le)s

Tout assistant maternel bénéficie d’un droit à la formation continue dans les conditions fixées par l'accord du 21 septembre 2006 (formation professionnelle tout au long de la vie).

La formation continue est mise en place à l'initiative de l'employeur ou de l‘assistant maternel.

La formation peut-être :

  • Réalisée en dehors du temps d’accueil avec un versement d’une allocation de formation.

  • Suivie, si les employeurs l’autorisent, sur le temps de travail avec maintien du salaire.

    Ce salaire sera remboursé à l ‘employeur par l’Opca Agefos-PME.

Les assistants maternels ont deux possibilités : faire leur formation, soit dans le cadre du plan de formation, soit dans le cadre du CPF (compte personnel de formation).

Pour connaître ses droits à la formation (nb d’heures) :  www.moncompteformation.gouv.fr  / www.ircem.com

Pour tout renseignements complémentaires : www.iperia.eu / www.agefos-pme.com

A noter quelques nouveautés :

  • Iperia demande maintenant le RIB de l‘assistant maternel et non plus celui de l‘employeur pour faire le virement de l‘allocation de formation ainsi que des frais annexes.
  • L’allocation de formation vient d’être revalorisée à 4,58 € de l’heure.
  • De nouvelles thématiques : parler avec un mot et un signe niveau 2, accompagner des émotions des enfants, l‘observation des enfants, analyse des pratiques professionnelles,…
  • Rappel :

    La formation initiale PSC1 est obligatoire quand celle-ci date de plus de 2 ans.

    La remise à niveau PSC1 est possible si la formation initiale date de moins de 2 ans ou si la remise à niveau elle-même du PSC1 date de moins de 2 ans.

    La formation continue est possible via les organismes suivant :

    Iperia : www.iperia.eu /  Infans : www.infans.fr / Greta : www.gretaformation.fr / Inclure formation : 06.24.77.02.68 / Creffi formation : 04.76.22.98.83


      Portrait

     

Françoise Basson

Assistante maternelle anglophone

     

I Présentation

Je m’appelle Françoise. J’ai 55 ans. Après environ 25 ans dans l’éducation nationale en tant que professeur d’anglais, j’ai cessé mon métier d’enseignante en janvier 2016 éprouvant le besoin de faire une reconversion professionnelle. Après un temps de recherche et de réflexion je me suis orientée vers le métier d’assistante maternelle tout en gardant l'utilisation de la langue que j'affectionne, l'anglais.

A cet effet, j’ai suivi la formation de 120h, PSC1 en 2016 et PSC2 en 2018. Je participe à l’acquisition du langage anglais par les enfants en leur parlant exclusivement en anglais, en leur lisant des livres et imagiers en anglais et en leur chantant des comptines anglophones.

Lectures en anglais, jeux divers et temps au jardin avec les poulettes sont notre quotidien.

II Mon lieu d’accueil

J’habite en maison à Voreppe depuis septembre 2000. Nous passons beaucoup de temps dehors dès que la météo le permet. Soit dans le petit jardin avec toboggan et balancelle, soit dans le grand jardin avec bac à sable, vélos, draisiennes et camions en tous genres. Nous avons la chance d’être à la campagne et les chemins de balade partent de la maison.

Il y a un poulailler dans le grand jardin où mes poulettes se baladent en liberté. Au printemps nous avons régulièrement des poussins.

III Mon rôle d’assistante maternelle anglophone

Mon rôle est d’accueillir les enfants dont j’ai la responsabilité dans un cadre sécurisé et propre.

Je contribue à l’éducation, au bien-être et à l’épanouissement des enfants. Un de mes principaux objectifs et de les rendre autonomes (« Apprendre à faire seul » tel que Maria Montessori le conçoit) et confiants à travers des activités en extérieur et à l’intérieur, activités physiques et manuelles guidées ou libres.

Je participe à l’apprentissage de la propreté et à la socialisation des enfants en fréquentant le RAM de façon bihebdomadaire lorsque cela est adapté à l’âge et au rythme des enfants.

Privilégiant le dialogue avec les parents mon objectif est de créer un climat de confiance. Je travaille en collaboration avec la PMI, le RAM ainsi que la puéricultrice de secteur.

IV Petit bilan après trois ans de pratique

C'est maintenant ma quatrième année et avec les 7 enfants que j'ai gardés en moyenne 2 à 3 ans, le bilan est plus que positif. Je reste toujours fascinée par la rapidité d'acquisition de langage de 3 mois à 3 ans. A partir de l'âge de 1 an je constate qu'ils comprennent tout ce que je dis aux plus grands et à partir de 2 ans je commence à leur demander de faire leurs demandes en anglais. ( Can I have a cookie, please Nanny ? est en général la première.

Je ne prends pas de périscolaires mais les enfants continuent à venir un jour par semaine la première année de leur scolarité afin d'entretenir l'acquisition de l'anglais. Force est de constater que ce qui est acquis le reste.


Dossier : de l'importance de lire des histoires aux tout-petits

La lecture est une des activités très agréables que l’on peut faire avec des jeunes enfants.

Pratiquée régulièrement, la lecture facilite l’acquisition du langage et permet à l’enfant de développer sa capacité d’écoute et de concentration.

Les histoires, aussi simples soient-elles, aident le tout-petit à construire son imagination.

Extraits :

« Pourquoi raconter des contes de fées aux enfants ? /Site internet www.petit monde.qc
« Métiers de la petite enfance » janv-fev 2003

Même si le poupon ne comprend pas les textes qu’on lui lit, il profite de ce moment de partage avec l‘adulte. Le contact physique avec une personne significative qui lui raconte une histoire lui donne un sensation de bien-être et de calme. De plus, ce contact contribue à le sécuriser. Le processus d’attachement étant omniprésent au cours des 18 premiers mois de la vie de l ‘enfant, il est profitable d’être seul avec le bébé au moment de la lecture de l ‘histoire. Il convient de s’installer confortablement et de laisser l ‘enfant explorer le livre et s’exprimer. Il importe aussi de découvrir ses intérêts et de soutenir le poupon dans l ‘expression des ses préférences.

    Toute une gamme d’émotions peuvent se dégager des illustrations d’un livre et il est impossible de contrôler l’interprétation que le tout-petit en fera. Il convient donc de lui proposer différents types d’illustrations et d’observer ses réactions. La meilleure approche demeure la variété. Plus l ‘enfant sera en contact avec des modèles et des réalités de toutes sortes, plus large sera sa vision du monde.

    Entre 3 et 5 ans, l‘enfant s’identifie aux personnes de même sexe que lui. Il est en plein apprentissage des rôles sociaux, aussi est-il sage de lui fournir des livres qui ne stéréotypent pas trop les personnages. A l’aide des albums qui retiennent l ‘attention des tout-petits, on peut également exploiter le plaisir qu’ils éprouvent à jouer des personnages, en leur proposant d’imiter leur passage préféré dans l ‘histoire.

    Mais que faut-il donc entendre par la formule « lecture du tout-petit » ?

    Par lecture du tout-petit, jusqu’à 2-3 ans, nous entendons plusieurs types d’opérations. La plus simple consiste pour l ‘enfant à prendre le livre, à le manipuler, à le regarder, sans que les sentiments ou réactions soient très explicites. Dans un deuxième temps, la lecture effectuée par l ‘adulte entraîne des explications et peut-être des questions de la part du lecteur assisté. Le troisième moment est celui où l ‘adulte prend le livre et lit le texte systématiquement. L’enfant écoute et intervient, arrête ou accélère la lecture, raconte et commente des parties de l’histoire, etc. Enfin , dans une situation de pleine autonomie, le jeune lecteur peut multiplier les approches, faisant alterner manipulation, répétition spontanée des mots ou des phrases entendues et invention de phrases. Aucun mode n ‘est supérieur à l ‘autre et la plus grande liberté est laissée dans cette d&marche : si, dès 2-3 ans, l ‘enfant parvient à distinguer ce qui est dessiné de ce qui est écrit, c est ensuite que son intérêt pour les lettres et les phrases écrites se manifeste plus nettement.

    Quelques conseils pour lire un livre à haute voix

    Jusqu’à 6 ans, l’enfant découvre la lecture comme un plaisir partagé : il écoute l'histoire lue.

    • Prendre son temps quand ont lit un livre
    • S’installer confortablement
    • Ne pas changer les phrases d’un livre
    • Ne pas gommer à la lecture les mots qui semblent trop difficiles. Certains mots mystérieux nourrissent l ‘imagination. Il ne faut pas tuer la magie de l ‘histoire
    • Ne pas commenter les images : cela alourdit inutilement l ‘histoire
    • Lire les histoire comme on regarde un film, comme on écoute une chanson, simplement pour l ‘émotion
    • Lire avec enthousiasme, les seuls livres avec lesquels on est en adéquation, dans lesquels on se sent bien

    A tout âge la lecture à haute voix doit être vécue comme un plaisir partagé

    L 'importance du livre chez le tout petit


    Activités du relais


    La participation aux activités au relais se fait par inscription avec deux temps collectifs par semaine.
    Il peut y avoir également la mise en place d’ateliers avec des intervenants.
    Il s’agit d’un moment de partage pour rompre l‘isolement, et de découverte pour les enfants accueillis.
    Différentes activités (culturelles, artistiques, motrices…) sont proposées tant pour la découverte que pour l’imaginaire, le développement et aussi parce qu’elles ne sont pas toujours réalisables à domicile.
    L’enfant sous l’œil bienveillant de l’adulte est laissé à sa libre participation et respecté dans son rythme.

     

    Rétrospective

    Fin 2020 un temps de douceur, d’harmonie et d’émotions s’offrait à voir et à entendre, avec la venue du spectacle vOix YâGe.
    Camille et Delphine se retrouvaient pour un voyage au cœur des chants du monde. Embarquées sous une grande voile rouge, elles rencontraient à bord des chants venus d’ailleurs qui coloraient leurs voix de belles harmonies.
    Ensemble, elles naviguaient et jouaient au fil du mouvement, de la voix et de quelques instruments de musique, leurs compagnons de route…

    Courant juin et juillet quelques ateliers « patouilles » auront lieu avec une potière céramiste.

    A l’honneur : plaisir sensoriel, traces et réalisations.


    Activités locales

    Mardi 6 juillet

    Jeudi 8 juillet

    • La p’tite planète (LAEP) 8h30-11h30 à l’espace Rosa Parks

    Vendredi 16 juillet

    • Allons au marché : de 14h à 17h dans le parc de Charminelle

    Tout l’été

    • La ludothèque hors les murs aux différentes dates et lieux (Renseignements auprès de l’Espace Rosa Parks)

    Les nounous ont du talent...

    Les empreintes

    1 – Réaliser un mobile

    - Réaliser des empreintes des mains des enfants

    - Découper dans une feuille bleue un nuage puis coller du coton dessus

    - Avec du fil de pêche ou de la laine y suspendre les empreintes

    2 – Réaliser un arbre du printemps

    - Sur une feuille verte par exemple réaliser l‘empreinte de l’avant-bras et de la main de l‘enfant

    - L’enfant tapote avec un coton tige imbibé de peinture la feuille

    Suivant les saisons la feuille support et les couleurs de peinture changent

     

    Petits coussins sensoriels (à partir de 3 mois) par Audrey


    Fabriquer ses propres coussins tactiles d’inspiration Montessori est une solution économique et écologique qui permet de recycler ses chutes de tissus !
    Les coussins sensoriels permettent d’éveiller les enfants aux différents sens :
    - La vue avec les différentes couleurs de tissus
    - L’odorat avec la garniture intégrée dans les coussins (café, lavande, thé…)
    - L’ouïe avec les différents sons que produisent les garnitures (frottement de graines ou des papiers qui crissent, grincent, craquent…)

    Et pour prolonger le plaisir des enfants, amusez-vous à réaliser vos coussins par paires. En grandissant, les enfants pourront jouer à un memory sensoriel. A eux de retrouver les deux coussins identiques en utilisant le toucher.

    Matériels:

    • Tissus de différentes couleurs ou pas
    • Diverses garnitures : bouchons, grosses perles, noix, coton tiges, boutons, grelots, œufs en plastique, pâtes alimentaires, pompons, couvercles, ouates, papier qui fait du bruit, petites pommes de pin, objet en bois, noix, graines de café, lavande , ...
    • Machine à coudre

    1 - Confectionner des petits sacs de tissus de 12*11 cm .

    2 - Garnir chaque petit sac avec différentes garnitures (voir photo)

    3 - Fermer chaque sac avec une couture solide au ras du tissus

    A vous de jouer !!!

     

    Cuisine : recette Ukrainienne par Kethy

    « Coteletté » (facile à manger)

    - 200g de viande hachée
    - 115g de pain trempé dans le lait et bien essoré
    - 1 jaune d’oeuf
    - 1 échalotte
    - 1 gousse d’ail
    - 10g de beurre
    - persil

    Hacher le tout et façonner des boulettes à rouler dans une panure

    Dans une poêle légèrement huilée cuire 2 minutes de chaque coté

    Manger avec une purée

    Possibilité d’ajouter des légumes comme de la carotte râpée

     

    Donne à manger à la Grenouille (vers 18 mois) par Audrey

     

    La motricité est l’ensemble des fonctions qui permettent le contrôle des mouvements. La motricité fine concerne les mouvements précis qui sollicitent les petits muscles et notamment ceux de la main et des doigts. Saisir un objet, le lancer, porter un objet à sa bouche mais aussi découper ou dessiner font partie de ces mouvements fins.

     

     

    Matériels :

    *1 boîte en carton

    - 1 morceau de carton de la même dimension que la face de la boite
    - de la feutrine blanche et rouge
    - peinture acrylique
    - des pompoms de différentes tailles
    - 1 cuillère de bébé
    - 1 bol en plastique
    - un cutteur

    Evider un ovale sur un coté de la boite en carton ( ce sera la bouche)

    Dessiner la grenouille mangeuse ou un autre animal ( lion, singe, tête de bébé, ... selon votre envie ) au crayon de papier puis peindre à l'acrylique ou à la gouache ( mais il faudra vernir la gouache).

    Vous pouvez aussi prendre et imprimer un modèle sur internet et le coller sur la boîte .

    Penser à décorer tous les côtés de la boîte c'est plus joli !

    Faire des dents avec la feutrine blanche et les coller a l'intérieur

    Idem pour la langue avec de la feutrine rouge

    Le morceau de carton de la même dimension que la face où se situe la bouche sert à fermer la boîte en le glissant à l'intérieur quand le jeu est terminé. On peut y mettre aussi le bol , la cuillère et les pompoms.

    Et voilà , une belle grenouille mangeuse !!!


     

     

     

    Catégorie de lettre d'information: